Une jeune maman décède en plein milieu de l’accouchement,mais un jour plus tard, un miracle se produit!

Concevoir un bébé est l’une des meilleures choses au monde qu’un couple désire.Mais au moment de l’accouchement,les choses ne se passent comment le souhaite.Ce couple en est la preuve ,car ils ont vécu l’un des pires moment de leur vie. Doug et Melanie Pritchard forment le couple américain parfait. Jeunes, beaux, en bonne santé, ils sont très amoureux l’un de l’autre. Vivant avec le fils de Doug, ils sont fous de joie d’apprendre que Melanie est enceinte. 

via facebook

Le plus beau jour de leur vie allait devenir un cauchemar.La grossesse se déroule sans problèmes et après neuf mois, Doug et Melanie se rendent à l’hôpital pour l’accouchement. 
En plein travail pour donner naissance à leur fille, les choses deviennent subitement hors de contrôle.Melanie souffre à ce moment là d’une embolie amniotique, une complication rare mais extrêmement grave, qui entraînera une hémorragie interne ainsi qu’une détresse respiratoire. Melanie ne respire plus et son cœur cesse de battre. 

via facebook

Elle meurt en quelques minutes, alors qu’elle donnait la vie à sa fille.Les médecins font tout en leur pouvoir pour sauver le nourrisson qui risque lui aussi de mourir à tout instant. Suite à une césarienne, ils arrivent à extraire le bébé en parfaite santé. À ce moment, Doug est mitigé entre le soulagement et la dévastation : « Ma femme était cliniquement morte lorsqu’ils ont fait naître ma fille.

via facebook

 Ma première pensée a été « Je suis veuf ». Et nous n’avons été mariés que trois ans. »
Il contacte le frère de Melanie, un chirurgien cardiaque, qui opèrera sa sœur, permettant à son cœur de recommencer à battre ! Mais malgré tous les soins apportés, son état s’empire…

via facebook

Doug appelle finalement un aumônier pour procéder aux derniers sacrements et la famille se rassemble pour lui faire ses adieux. Se penchant à son oreille, Doug lui murmure : « S’il te reste ne serait-ce qu’une once de force pour te battre, alors bats toi ! »

via facebook

Apparemment, Melanie l’a entendu et au bout de quelques heures, son état s’améliore. Malgré le pronostic des docteurs, craignant de grandes complications neurologiques, elle n’a pas besoin de médications ni de respirateur artificiel et rentre chez elle, une semaine après l’accouchement.

via facebook

« C’était un moment de grande souffrance mais je le referais si je pouvais, car je suis bénie de pouvoir voir cette enfant merveilleuse, drôle et mignonne chaque jour, » dit-elle sur sa page Facebook.

Image principale via facebook